L'INSTITUT VECTORIEL ACCUEILLE DE NOUVEAUX AFFILIÉS DE TROISIÈME CYCLE AU SEIN DE SA COMMUNAUTÉ DE RECHERCHE EN PLEINE EXPANSION

25 mars 2019

25 mars 2019

L'Institut Vecteur félicite les nouveaux membres de sa communauté de recherche qui ont été acceptés dans le programme d'affiliation postuniversitaire 2019 de l'Institut Vecteur. Établi en 2018, le programme vise à promouvoir l'engagement et les collaborations entre les chercheurs qui sont en début de carrière, avec la communauté plus large de l'intelligence artificielle (IA).

Les nouveaux affiliés de troisième cycle de Vector (étudiants diplômés ou boursiers postdoctoraux) se joindront à une communauté dynamique de résolveurs de problèmes novateurs, apportant avec eux une expertise en génomique du cancer, en vision par ordinateur, en matériel informatique, en imagerie médicale, en nanobiophysique, en optimisation, en radiation, en systèmes domestiques intelligents, en robotique et en physique quantique. Ils proviennent d'un large éventail d'universités et d'établissements de l'Ontario, notamment l'Institut ontarien de recherche sur le cancer, le Princess Margaret Cancer Centre, l'université Ryerson, l'Hospital for Sick Children, le Toronto Rehabilitation Institute, l'Institut universitaire de technologie de l'Ontario (IUTO), l'université de Toronto, l'université de Waterloo et l'université de l'Ouest.

Vector a reçu une réponse massive à son appel à candidatures et la compétition pour le nombre limité de postes a été féroce. Les candidats ont été évalués et sélectionnés en fonction de la force de leurs contributions antérieures à la recherche et de l'alignement de leurs intérêts avec la vision, la mission et les forces de recherche de Vector. Le taux d'acceptation pour le programme 2019 était de 8,6 %, ce qui démontre le haut niveau des chercheurs de la cohorte entrante.

Les nouveaux affiliés de troisième cycle travailleront aux côtés des membres de la cohorte 2018 du programme. L'Institut Vecteur est également ravi de célébrer les succès des membres diplômés du Programme d'affiliation postdoctorale 2018 qui ont accepté des postes dans des entreprises technologiques de premier plan au Canada, telles que RBC Borealis, Thales et Intel, ainsi que des postes de professeurs/scientifiques à l'Université McMaster, à l'Institut de réadaptation de Toronto et à l'Université du Manitoba.

En savoir plus sur le programme d'affiliation postuniversitaire de l'Institut Vecteur.

 

Bienvenue aux affiliés postgradués de l'Institut Vecteur pour l'année 2019

Anastasia Razdaibiedina, Université de Toronto

Anjali Silva, Princess Margaret Cancer Centre - University Health Network

Anna Golubeva, Université de Waterloo - Institut Perimeter

Buser Say, Université de Toronto

Kyle Mills, Institut universitaire de technologie de l'Ontario

Lee Clement, Université de Toronto

Lydia Y. Liu, Institut ontarien de recherche sur le cancer

Lina Tran, Hôpital pour enfants malades

Marie-Julie Favé, Institut ontarien de recherche sur le cancer

Martin Magill, Institut universitaire de technologie de l'Ontario

Matthew Giamou, Université de Toronto

Matthew J. S. Beach, Université de Waterloo - Institut Périmètre

Md Amirul Islam, Université Ryerson

Michael Ridley, Université de l'Ouest

Muhammad Raisul Alam, Université de Toronto

Rafid Mahmood, Université de Toronto

Sayeh Sharifymoghaddam, Université de Toronto

Xingyu Li, Université de Toronto

Zhaleh Safikhani, Princess Margaret Cancer Centre - University Health Network

 

À propos de la recherche à l'Institut Vecteur :

Depuis son lancement en 2017, l'Institut Vecteur est devenu une communauté de plus de260 chercheurs, y compris des professeurs, des postdocs, des étudiants et des affiliés. Au cours de l'année écoulée, ils ont publié plus de 100 articles, dont beaucoup ont été présentés dans les meilleures conférences et revues d'apprentissage automatique. Les chercheurs de Vector reçoivent souvent des prix prestigieux pour leurs contributions scientifiques et ont été nommés parmi les meilleurs innovateurs sur la liste des 40 Canadiens les plus performants de moins de 40 ans et par la MIT Technology Review. Ensemble, ils travaillent à la réalisation de la vision de Vector, qui est de favoriser l'excellence et le leadership dans la connaissance, la création et l'utilisation de l'IA au Canada afin de stimuler la croissance économique et d'améliorer la vie des Canadiens.

 

En rapport :

Des protocoles normalisés sont essentiels pour un déploiement responsable des modèles linguistiques

Les inconnues connues : Geoff Pleiss, chercheur chez Vector, se penche sur l'incertitude pour rendre les modèles de ML plus précis.

Un homme regarde un tableau blanc sur lequel sont inscrites des formules en rouge.
Perspectives
Une IA digne de confiance

Comment mettre en œuvre des systèmes d'IA en toute sécurité